REVERIE

REVERIE

J’écoute le vent

Qui frappe l’auvent.

Je n’ai pas le temps

De prendre le temps

De rêver longuement

De penser longtemps.

Je n’ai plus envie

De revoir ma vie

Qui glisse dans le puits

Sans fond ni appui.

Du bien, je n’ai pas le fruit,

Du mal on me bannit.

La chatte d’un œil pervers

Se glisse sous le tapis.

Elle vise le fil électrique,

Elle bondit cynique

Puis roule à l’envers

Le malheureux tapis.

Elle me regarde fière,

Je veux jouer

Dit-elle altière

Aussi je veux manger

Et être de tes pensées !

Tu ne fais rien

Alors viens, tu viens ?

Que dire à cela

Sinon céder à ses caprices ?

La vie doit-être délice

Pas besoin d’être chat

Pour d’un jardin d’Eden

Profiter sans gêne !

J’écoute le vent

Qui frappe sur l’auvent.

Je prends le temps

De rêver longuement

De penser longtemps.

Malou

Post Author: malou37

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *