EOLE

Contrarié par un monde qui l’ignore Après avoir gonflé, baudruche sans remords, Eole se mit à gémir Puis il cria, hurla, tempêta, Maître des sites et climats, Pris d’une ire indomptable, Statue inébranlable. La nature se mit à frémir Les nuages lourds vidèrent Le trop plein de leurs seaux Sur une terre imbibée et souffrante […]

CREPUSCULE

La feuille flétrie tombe et se meurt, Sur le sol poisseux et gluant. Verte, rouge, jaune pour un temps Elle a vécu sur l’arbre à demeure, Puis, nous pauvre passant Sans voir ses plaies, ses heurts, Comme elle, au crépuscule de notre vie Sans un regard, on plonge dans l’oubli. Mais lkev téléphone sonne, Il […]